Vie et mort de la Kodak Girl (2/2)

xLa Gibson Girl ou « Jeune fille à la Gibson » est la personnification de l’idéal féminin qui a eut cours une vingtaine d’années à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Ancêtre de la pin-up américaine, selon Howard Chandler Christy, elle est née sous la plume satirique de l’illustrateur Charles Dana Gibson. Sa silhouette élancée, ses formes mises en valeurs par un corset, et son chignon bouffant lui confèrent une aisance caractéristique. Espiègle, toujours sensible à la dernière mode, la Gibson Girl est représentée comme l’égale de l’homme qui l’accompagne. Selon Victoria Sherrow, la Gibson Girl personnifie la beauté et incarne une forme d’indépendance et d’accomplissement personnel. Libre dans le choix de ses études, ainsi que dans celui de son compagnon, elle ne participe cependant pas au mouvement des suffragettes. Comme le souligne Edmund Vincent Gaillon, “elle est saine, voire sportive, sure d’elle-même sans ostentation, elle sourit souvent, mais rit peu, conservant une certaine distance patricienne”…

Par Clara Bastid. Photo : DR. Lire l’intégralité de l’article : http://photofemme.hypotheses.org/34